Algérie-Lancement du mois de la qualité, MANAGEMENT ET DEVELOPPEMENT INDUSTRIEL EN ALGERIE

  • 06 décembre 2018 / Actualité / 39 / Africa-Bi1


Algérie-Lancement du mois de la qualité,  MANAGEMENT ET DEVELOPPEMENT INDUSTRIEL EN ALGERIE

L'Algérie est à la recherche non seulement du développement de son économie, mais également des techniques pour mettre la production de cette économie en conformité avec les normes internationales. Pour ce faire, le ministère de l'Industrie et des Mines lance le mois de la qualité. 
C'est à l'Institut national de la productivité et du développement industriel (Inped) de Boumerdès qu'a été lancé ce programme qui durera tout le mois de décembre. Diverses activités liées au management et au développement industriel qualitatif seront organisées à travers le pays.
L'Inped, qui compte des décennies d'expérience dans le concept du développement industrie, particulièrement dans le secteur de la formation des cadres moyens ou cadres dirigeants pour le compte de l'industrie algérienne et que dirige présentement Fouzia Osmani, ne manque, en effet, pas d'arguments pour jouer un rôle moteur dans la recherche de la qualité. Selon la directrice générale de l'Inped, qui a animé une conférence à cette occasion, l'importance de ce mois de la qualité n'est plus à démontrer. «L'importance de l'infrastructure de qualité pour l'économie nationale n'est plus à démontrer et les objectifs assignés à ce mois de qualité est la mobilisation de l'ensemble des acteurs, à savoir pouvoirs publics, opérateurs économiques, universitaires et consommateurs autour de la qualité. Il s'agit également de promouvoir l'infrastructure nationale de qualité et enfin il est utile de vulgariser les actions et programmes de développement de la qualité et de l'évaluation de la conformité entrepris par les pouvoirs publics.»
Détaillant l'infrastructure de qualité (IQ), l'oratrice l'a définie en six concepts. Il est question de la métrologie, de la normalisation et des essais, de la qualité et de l'innovation, de l'évaluation de la conformité y compris la certification et l'accréditation, de la sécurité industrielle et, enfin, de la propriété industrielle.
Sur le plan interne, l'Inped dispense des formations de fond ou complémentaires, dont la qualité est reconnue, aussi bien pour les cadres intermédiaires que les cadres dirigeants d'entreprises – plusieurs ministres et P-dg sont passés par l'Inped —. Le MBA, dans ses trois versions (général, finances, ressources humaines) est destiné aux cadres dirigeants.
Madame Osmani assure que les programmes de formation sont conçus par des compétences algériennes.
Abachi L.
 


source: Le Soir d'Algérie

A voir aussi