Algérie : Les solutions d'Issad Rebrab pour le développement

  • 26 septembre 2017 / Actualité / 697 / Emerging Africa


Algérie : Les solutions d'Issad Rebrab pour le développement

Le PDG du groupe agro-alimentaire Cevital, Issad Rebrab, s’est longuement penché sur les problèmes économiques auxquels fait face l’Algérie, ainsi que le continent africain et la région MENA. Lors de son intervention à la clôture des rencontres économiques de l’IMA à Paris le 19 septembre dernier, l’homme d’affaires a ainsi livré sa vision et les solutions qu’il estime idéales à ces problèmes. 

 « l’Europe, les pays arabes et les Africains ont un destin commun et donc des problèmes à résoudre en commun » a ainsi estimé Issad Rebrab, qui a mis en avant le problème du développement démographique et l’immigration de masse qui en résulte. « Si on veut arrêter l’immigration sauvage de l’Afrique vers l’Europe, il est impératif de développer l’Afrique » a-t-il estimé, déclarant que « Le peuple africain a besoin de formation et d’éducation, d’électrification et d’infrastructures ferroviaires, routières et aéroportuaires ». Plaidant pour son projet de chemin de fer transafricain, Issad Rebrab a ainsi fait savoir que « le chemin de fer, c’est le moyen de transport le moins polluant. Il est plus rapide que la voie maritime et moins cher à construire qu’une autoroute ». « Transporter une tonne de marchandises par camion de Djibouti à Addis Abeba coûte 47 dollars, contre 20 à 25 $ seulement par le rail. Le chemin de fer permet donc une économie au minimum de 22 $ par tonne transportée. Si l’on transporte 100 millions de tonnes par an, on fait donc une économie de 22 milliards de dollars et, en moins de deux ans, vous amortissez la construction de votre ligne de chemin de fer » illustre ainsi le patron de Cevital.




source: observ algerie

A voir aussi

Aucun autre Article dans cette catégorie