Maroc: 230 milliards de dirhams prévus pour 2021

  • 31 décembre 2020 / Actualité / 155 / Fares RAHAHLIA


Maroc:            230 milliards de dirhams prévus pour 2021

il a affiché une progression de 37% durant ces dix dernières années
L'analyse de la structure de l'investissement public programmé au titre de l'année budgétaire 2021 fait ressortir des investissements de l'ordre de 85,1 milliards de dirhams inscrits dans le budget de l'Etat.
L'investissement public maintient son trend haussier amorcé durant cette dernière décennie. Une hausse de plus de 37% des montants alloués a été observée sur ladite période. Une enveloppe qui tend à alimenter les principaux chantiers de développement économique et social ouverts au niveau national. A cet effet, la valeur globale des investissements publics est passée de 167,3 milliards de dirhams en 2011 à 230 milliards de dirhams prévue en 2021. Ce chiffre prévisionnel comprendrait la mobilisation de 45 milliards de dirhams au titre du Fonds Mohammed VI pour l'investissement, un instrument qui tend à répondre aux impératifs de développement économique et social du Royaume et assurer une relance économique post-Covid. La ventilation de l'investissement public sur les dix dernières années est mise en exergue dans la sixième version de la note sur la répartition régionale de l'investissement accompagnant le projet de loi de Finances 2021. Ce document, dont une synthèse vient d'être publiée sur le site du ministère de l'économie, des finances et de la réforme de l'administration, livre des données détaillées sur les principaux projets d'investissement engagés et leur répartition sectorielle.
La part belle au budget général et aux EEP
L'analyse de la structure de l'investissement public programmé au titre de l'année budgétaire 2021 fait ressortir des investissements de l'ordre de 85,1 milliards de dirhams inscrits dans le budget de l'Etat. Notons que le taux d'exécution des crédits d'investissement au titre du budget général a affiché une progression notable sur la période 2016-2019. Il est ainsi passé de 74,9% en 2016 à 77,7% en 2019. De même, un montant de 81,9 milliards de dirhams sera consacré aux investissements des entreprises et établissements publics (EEP) en 2021. On note également une mobilisation de 45 milliards de dirhams au titre du Fonds Mohammed VI pour l'investissement et 18 milliards de dirhams au profit des collectivités territoriales.
Une forte dynamique régionale observée
La note sur la répartition régionale de l'investissement accompagnant le projet de loi de Finances 2021 souligne par ailleurs le rôle primordial que joue l'investissement public dans la réduction des disparités territoriales. En effet, les projets engagés dans ce sens favorisent une meilleure répartition des fruits de la croissance d'autant plus que les stratégies sectorielles mises en place sur le plan territorial commencent à porter leurs fruits. Cette portée se confirme également par l'émergence des régions contribuant sensiblement à la croissance économique. Il a été constaté dans ce sens que les régions à faibles contributions révèlent actuellement des trajectoires des plus dynamiques, et ce en affichant des taux de croissance plus élevés que la moyenne nationale estimée à 5,5%. On note ainsi un taux de croissance de 10,9% dans la région de Laâyoune-Sakia El Hamra, suivie de Dakhla-Oued Eddahab avec un taux de 10,5%, Souss-Massa (5,7%) et Béni Mellal-Khénifra (5,6%).


source: Challenge

A voir aussi