SENEGAL:PRESENTATION DU RAPPORT DE L’ITIE PORTANT SUR L’ANNEE 2019 Saint-Louis a contribué à hauteur de 9 milliards



SENEGAL:PRESENTATION DU RAPPORT DE L’ITIE PORTANT SUR L’ANNEE 2019 Saint-Louis a contribué à hauteur de 9 milliards
Les responsables du Comité National de l’Initiative pour la Transparence dans les Industries Extractives du Sénégal (ITIE) étaient avant-hier, mercredi 20 janvier, à Saint-Louis pour présenter leur rapport portant sur l’année 2019. Il s’élève à 161 milliards FCFA de revenus générés par le secteur des mines et des hydrocarbures. La région de Saint-Louis a contribué à hauteur de 09 milliards FCFA avec un accent particulier mis sur le contenu local.
 
Cette rencontre entre dans le cadre de la tournée entreprise par le Comité National de l’Initiative pour la Transparence dans les Industries Extractives (CN-ITIE). Ses membres organisent depuis quelques temps une série d’activités en vue de partager les résultats de leur 7ème rapport sur la gouvernance des industries extractives portant sur l’année fiscale 2019.
 
Saint-Louis est la troisième région après Thiès et Kédougou à recevoir cette mission du Comité National de l’ITIE. Les secteurs miniers, pétroliers et gaziers ont eu à générer 161 milliards FCFA en 2019 (dont 147,58 milliards FCFA sont allés au Budget de l’État) contre 122,2 milliards FCFA pour l’année 2018 soit une hausse de près de 40 milliards FCFA. Sur les 161 milliards FCFA, les entreprises de la région de Saint-Louis ont contribué à hauteur de 9 milliards FCFA en 2019.
 
Il s’agit en grande partie des sociétés Kosmos et BP qui ont cotisé respectivement 5,4 milliards FCFA et 3,5 milliards FCFA. Selon les données du rapport 2019 de l’ITIE, les entreprises pétrolières et minières ont payé 891 milliards FCFA aux fournisseurs dont 216 milliards FCFA aux entreprises nationales.
 
Dans la région de Saint-Louis, les fournisseurs ont capté 55.717.675.551 FCFA dont seulement 1.661.485.574 aux fournisseurs sénégalais. “Le point essentiel à retenir c’est que les entreprises pétrolières n’ont pas encore commencé à produire. C’est ce qui fait que le secteur minier demeure encore le secteur qui contribue le plus par rapport à l’économie du pays. Et parmi les facteurs qu’on peut aussi évoquer, il y a eu une évolution de la contribution entre 2018 et 2019 mais les principales raisons concernent le paiement de la société Total et le cas des entreprises ayant fait l’objet de redressements fiscaux”, a renseigné le docteur Moustapha Fall, responsable des affaires juridiques au niveau du Comité National de l’ITIE.
 
Ainsi, après l’étape de Saint-Louis, la délégation du Comité National de l’ITIE se rendra dans la région de Fatick.

source: sudonline.sn

A voir aussi