Tunisie:Par Amine Ben Gamra , Conjoncture imprévisible mais propice à la prise de risque et au succès entrepreneurial

  • 17 décembre 2020 / Analyses / 233 / Africa - Bi 3


Tunisie:Par Amine Ben Gamra , Conjoncture imprévisible mais propice à la prise de risque et au succès entrepreneurial

L’environnement international actuel se caractérise désormais par l’exacerbation des risques et des incertitudes liés principalement à l’imprévisibilité du commerce mondial, la non maitrise des changements climatiques, la résurgence des conflits régionaux et enfin la montée de l’insatisfaction mais aussi la colère des jeunes, des classes moyennes et défavorisées.

Ce nouvel environnement est en train d’affecter la croissance au niveau mondial et notamment au niveau des pays partenaires de la Tunisie.

L’histoire récente de la Tech montre que les périodes de crises économiques sont finalement propices à la prise de risque et au succès entrepreneurial. Toutes ces entreprises se sont lancées dans des conjonctures terribles : Microsoft et Apple, respectivement en 1975 et 1976 (en pleine stagflation consécutive au premier choc pétrolier) ; Netflix en 1997 (au beau milieu de la crise asiatique), Mailchimp (la première plateforme de newsletters) en 2001, au lendemain de l’explosion de la bulle Internet. Puis ce fut la génération née lors de la crise financière de 2008-2009 avec Groupon, WhatsApp, Instagram, Airbnb, Slack, Uber

Intelligence artificielle (IA) comme un instrument majeur de relance économique de la Tunisie

Le terme « intelligence artificielle », créé par John McCarthy, est souvent abrégé par le sigle « IA » (ou « AI » en anglais, pour Artificial Intelligence). Il est défini par l’un de ses créateurs, Marvin Lee Minsky, comme « la construction de programmes informatiques qui s’adonnent à des tâches qui sont, pour l’instant, accomplies de façon plus satisfaisante par des êtres humains car elles demandent des processus mentaux de haut niveau tels que : l’apprentissage perceptuel, l’organisation de la mémoire et le raisonnement critique »

L’IA est une opportunité stratégique majeure pour la Tunisie d’ici les 20 prochaines années. Pour cela, il faut une politique volontariste qui booste l’écosystème. Un plus grand support gouvernemental doit viser la création de nouveaux jeux de données, la valorisation et l’expertise scientifique.

Par exemple dans le secteur financier, la montée de la digitalisation et des technologies relatives à l’intelligence artificielle et le Blockchain a placé de nouveaux défis devant les institutions financières tunisiennes. Il s’agit, notamment, de mener la transformation digitale afin de s’approcher encore plus de la clientèle et de gérer au mieux les charges d’exploitation. Dans ce cadre, il serait important d’exploiter toutes les opportunités qu’offrent ces technologies dédiées à la finance (FinTech).

L’économie tunisienne, qui a été capable de résilience depuis la crise financière internationale de 2008 et surtout après les attaques terroristes de 2015, devrait être à même d’engager au plus vite les réformes. Ces dernières demeurent indispensables pour accompagner le retour de l’investissement, de l’exportation, de la croissance et à l’intégration durable des entreprises tunisiennes aux chaînes de valeurs régionales et globales.



source: tunisienumerique.com

Analyste: Amine BEN GAMRA

...

A voir aussi